Lutte and Co… il va y avoir du sport !

Bouillon de culture, et immersion dans le sport national par excellence : la Lutte Sénégalaise.

On change du registre poétique et fleur bleue des derniers jours pour le côté grosse brutte des lutteurs, à qui n’en déplaise !!

Un peu de sérieux, en fait la lute sénégalaise est réellement LE sport à suivre, tant elle déchaîne les passions et autres ferveurs populaires, et ce dans toutes les chaumières. Il y a deux sortes de lutte, l’une qui s’apparente à la gréco-romaine car basée entièrement sur des prises avec bânissement des coups…..mais nous allons nous intéressés à la seconde, bine plus sanglante donc par défaut plus intéressante : là où tous les coups sont permis !! Et le pire c’est que c’est vrai, à part bien sûr l’attaque sournoise au service trois pièces de ces messieurs(!), vous pouvez même tirer sur le short du copain, du moment que ça le met au sol, c’est bon !!

Belle prise, qui ne laisse planer aucun doute sur l'issue du combat...

Bref, passons aux règles. En deux mots, le combat se déroule entre deux lutteurs, sur un temps indéterminé. Le but est de mettre l’adversaire au sol, c’est-à-dire sur le dos, les fesses, la tête ou en cas d’utilisation de 4 appuis qui touchent le sol et c’est fini. Par contre, si le lutteur est au sol sur seulement 3 appuis (exemple : main-pied-genou, 2 mains+1pied,2 pieds+1 main, etc etc…) le combat continue. Par conséquent, il y a des combats qui durent même pas 10 secondes, car une bonne prise peut mettre l’adversaire par terre, et c’est terminé pour lui. Alors que d’autres peuvent, au contraire, durer très longtemps.

Mais la dimension exceptionnelle ne se situe pas tant dans l’aspect physique des combattants ou du déroulement propre du combat, mais surtout dans son aspect mystique. En effet, on dit toujours qu’un combat se fait dans la tête avant de le faire sur le ring, et bien c’est on ne peut plus vrai au sujet de la lutte. La dimension mystique est telle que les combattants sont couverts de grigris et autres porte bonheurs de leur marabout perso pour le déroulement du combat. Un combat se prépare avec le marabout et en parallèle avec une certaine dimension religieuse plusieurs jours, voir plusieurs semaines à l’avance pour les « grands » combats.

Vivie les Grigris !!!

Le jour même du combat, le lutteur effectue une danse avec son staff devant le public, et ce pendant un temps toujours bien supérieur à celui même du combat. Le public est toujours endiablé, et parait tellement plus fervent que nos supporters de stade, super bof avec leur bandoulière tricolore que je n’arrête pas d’en rigoler à chaque combat. Bref, la dimension mystique est réellement primordiale tant dans la tête des gens que pour les combattants, à tel point qu’on entend souvent q’un tel a été vaincu car pas assez préparé sur le plan mystique…..C’est assez hallucinant de vivre un tel engouement et une telle pratique anti-conventionnelle pour un sport, surtout quand on voit les moyens développées, et le sacrifice que peuvent faire les gens pour se procurer une photo de leur idole alors qu’ils ont à peine de quoi se nourrir.

Image publicitaire pour le combat de Balla Gaye 2 contre Modou Lô.

Par exemple, la semaine dernière il y avait un combat opposant deux lutteurs diablement connus et populaires dans tout le Sénégal, voir dans toute l’Afrique. Ainsi, ce combat Balla-Gaye 2 VS Modou Lô, j’en entendais parler depuis mon arrivée, et sans déconner il y avait plus de panneaux publicitaires sur les routes et partout dans Dakkar que d’habitants, et je parle même pas des pubs à la radio à la télé qui m’exaspéraient même plus que le coq qui chante sous ma fenêtre le dimanche à 6h du matin….c’est pour dire ! Bref, j’en pouvais dèjà plus de ce combat deux semaines avant la date, alors que tout le monde ne parlait que de ça !!!! Et je vous raocnte pas le jour J …… après que le favori ait remporté le combat (torché en 44 secondes, sérieux tout ce barouf pour moins d’une minute de combat j’étais dégoûtée 😉 ) je vous raconte pas le carnaval que c’était dans la rue…..un joyeux bordel digne d’un 1998 chez nous, et ce toute la nuit !! Il y avait plein de gens qui pleurait aussi (les supporters du camps adverse), mais pas les larmiotes pour faire style de, non non ils pleuraient à chaudes larmes, en sanglottant, gémissant et tout le tralalala, comme si toute leur famille s’était craché dans un avion. Bref, entre tous ces joyeux drilles complètement hystéro je ne savais plus à quel saint me vouer, et me sentait un peu étrangère à penser ce que j’allais bien pouvoir me faire à manger alors que d’autres avaient perdu le sens commun de la parole.

Tout ça pour dire que le sport est aussi une composante inhérente à la culture d’un pays, et ici la lutte, on l’écrit avec le L majuscule….je reconnais ne pas toujours saisir la beauté de certaines danses triviales d’avant le combat et de tous les rituels que font les lutteurs entre eux avant le combat. Par exemple, avant de commencer l’offensive ils restent au moins 30 sec.à se tourner autour et à se faire des gestes bizarres avec les mains….rien de plus frustrant que de voir des gros malabars jouer à touche-moi-les-mimines- alors qu’on attend de les voir se sauter dessus!!

Quoiqu’il arrive le lutteur est toujours fair play, mais sincèrement et pas juste pour faire bien devant les caméras….il va toujours consoler son adversaire qui pleure quand il l’a mit a terre, et remercie toujours sa maman avant son marabout…….brave petits gars, mais bon quand on voit les molosses en chair et en os, c’est mieux de les avoir comme copains pendant les bagarres de sortie de boîte, croyez-moi !!

Publicités

~ par anabarbera sur 29 mars 2010.

4 Réponses to “Lutte and Co… il va y avoir du sport !”

  1. Bonjour,

    Une semaine sans nouvelle, nous nous demandions où tu étais passée,mais nous avons compris tu te préparais mentalement pour ce grand combat.
    Grâce à toi nous découvrons de nouvelles facettes du Sénégal.
    Bisous
    colette

  2. Commentaire tres interessant sur le sport au Sénégal et en particulierla Lutte qui intègre le physique le mental et le marabout!N’oublions pas qu’en France les préparations se font à un niveau physique et psychique!Chacun fait la fete à sa manière.Cela doit etre dépaysant de le vivre au Sénégal je le conçois,Grosses biiiiseeees!!!!

  3. Imagine nos amis les footeux se couvrir de peinture et de grigris avant un match, sous la férule de leur entraineur/marabou…Ca serait beau ! Tu me vends du rêve la gueuse !

    Qui a gagné le combat au fait ? Je parie sur Modou Lô, il a pas l’air d’être là pour enfiler des perles…

  4. Ben non gros vilain, moi aussi j’étais pour Modou Lô mais il s’est fait enflé comme un bleu au bout de 44 secondes, la honte !!!!! Ses grigris auront pas suffit ou son marabout aura pas bien fait son taf, c’est sûrement ça 😉
    Je te tiens au courant pour les prochaines têtes d’affiches, et j’essaierai de te ramener des grigris !!! ou une photo de ton idole à acrocher au dessus de ton lit, it’s up to you bro’ !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :