On the RoAd Again .

Fete des Lions, foot pendant l’heure de maths… adieu craies et compas, c’est les vacances !

Ici aussi on suit un calendrier academique de faineant, alors qui dit Paques dit 2 semaines de Farniente !! Ou presque …j’en ai profite pour partir en escapade et m’evader un peu de mes taches quotidiennes, ce qui n’est pas pour me deplaire, alors en voiture Simone !!

Ou plutot en bus avec les valises sur le toit et entasses les uns sur les autres. Mais bon ca fait partie du charme roots du voyage a l’africaine, alors on va pas se plaindre. La tete collee contre la fenetre et l’oeil rive sur les paysages qui defilent … apres c’est pas comme quand on prend le TGV en France ou les images se succedent d’une maniere saccadee, vieux film mpnotone. On depasse pas les 50 km/h sinon le moteur pourrait lacher, et on s’arrete aussi souvent que possible donc toutes les 10 minutes. Malgre tout le paysage change au fue et a mesure de la route. Moins de construction laissee a l’abandon, plus d’arbres et de troupeaux. Meme si on respire toujours le meme air vicie par les pots d’echappements d’avant guerre, l’atmosphere a un gout d’evasion. Cependant on retrouve le meme spectacle des bords de route. Des vendeurs en tout genre, portant leurs maigres marchandises sur la tete ou sur une natte a meme le sol …autant d’innombrables visages sans nom et de regards sans conscience, qui restent des heures interminables au soleil pour recolter tellement peu de choses. Dure est la vie de ces ames abandonnees sur les bors de route, qui ont choisi un commerce bien peu lucratif pour nourrir les bouches de la famille. Mais bon, cela fait aussi partie du paysage …

De nids de poule en terre battue et autres troupeaux de chevres parresseuses, le bus poursuit tant bien que mal son periple dans la brousse. Et on evite de trop reflechir quand on voit les carcasses de ces meme bus abandonnes sur le bas cote, qui ont accompli leur dernier voyage tragiquement.

Des barrages de police ou de l’armee ponctuent regulierement le voyage. Et suscite en moi la meme crainte a chaque arret. Je dissimule tant bien que mal le teint clair de ma peau et tou ce qui en decoule. Il faut preciser qu’ici policier est le plus beau metier du monde, quand on voit le racket qu’ils operent sur les etrangers arretes sur les routes. Que ce soit en ville ou en campagne le tarif est le meme, tu payes le prix fort ou c’est direction le commissariat pour te soutirer plus d’argent sur d’innombrables motifs infondes. De vrais agents de la gestapo, alors meme si jusque la j’ai eu la chance de ne jamais me faire depouiller par les forces de l’ordre, je prefere me faire discrete et ne pas crier au loup, je n’ai pas vocation a alimenter la corruption de bas etage. Cela fait partie des choses peu attrayantes du statut d’etranger qui vous colle a la peau du debut a la fin du sejour.

Passonsm on arrive enfin a destination. Paysage different, ville differente, mais toujours la meme cohue, le meme desordre ambient. A peine descendue du bus avec mon baluchon qu’on essaie de m’attirer a droite a gauche pour des motifs innombrables, ayant tous attrait a mon portefeuille. Pas de soucis de ce cote la, les avantages de la feminite me permettent de cacher mes quelques economies dans des endroits, certes a la limite de la descence, mais innaccessibles pour les mains baladeuses.

Pour le point info je suis a Thies, ville de 250 000 habitants situes a 70 km a l’est de Dakar dans l’interland. Je suis accueillie dans les locaux de la MIS (Mission Inter Senegal). Pour la petite histoire c’est une asso catho a but non lucratif et qui aujourd’hui a acquis un statut d’ONG. Les missions operees par la MIS s’etendent dans les regions alentours et principalement dans les villages les plus demunis. Au debut axe sur le developpement du micro credit pour mettre en place un systeme economique local stable, les actions se sont diversifiees dans divers domaines : education, sante, prevention, systeme d’irrigation et d’acheminement de l’eau, …tout autant de points essentiels dont la carence de developpement freine l’amelioration du bien etre social. Leurs partenaires locaux et etrangers sont nombreux, et autant dire que leurs actions sont saluees par l’ensemble de la communaute, toute ethnie et croyance confondues.

Les anciens disent aue les petits ruisseaux font les grandes rivieres et c’est on ne peut plus vrai ici, ou tout autant de volontes altruistes s’activent en revant d’un avenir meilleur. Seuls nos enfants pourront confirmer le resultat ..

Publicités

~ par anabarbera sur 7 avril 2010.

5 Réponses to “On the RoAd Again .”

  1. Le séjour est toujours aussi passionnant mais l’adaptation n’a pas du etre aussi facile que cela!Cependant tes commentaires sont tres imagés ,ils me donne tres envie d’aller voir de visu sur place et visiter le Sénégal!A bon entendeur salut!Toutefois tu serais ailleurs ce serai la bas que j’irai!!Thomas a une autre façon d’exprimer son véçu et la bas aussi c’est une autre vie!Groooosses biiiseeees de nous six!!!!

  2. En fait les commentaires sont de moi(Maman),Bisous

  3. Je reconnais bien le côté corruption.
    L’autre jour en voiture on a passé un croisement gardé par la police. Ils ont dit : « Vous passez mais le blanc lui il faut qu’il paie ». Le chauffeur leur a dit que non et s’est barré.

    C’est un peu chiant au quotidien mais quand on voit la paie d’un policier en RDC, je ne peux que les comprendre même si je ne cautionne pas vraiment.

    Le billet d’avion qui m’a couté qu’un mois de salaire, pour eux cela correspond à plus d’un an et demi… On est blanc, on est donc riche. Triste vérité.

  4. J’ai envoyé ton dossier à l’E.F.J.tout à l’heure.signé Maman

  5. Tout compte fait, c’est bien que Thomas et toi soyez l’un au Congo, l’autre au Sénégal cela nous permet de découvrir les différents visages de l’Afrique, votre expérience nous permet de réviser tous les clichés que nous avions sur l’Afrique.
    Sois prudente et prend soin de toi.
    Bisous
    colette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :