Natural Flavour.

Reprenons quelque peu notre visite des richesses qu’abrite notre belle terre sénégalaise. Suite a mon periple jusqu’a Thies, je suis ensuite allée faire un tour du côté de St Louis le temps du week end de Paques. Pour l’info, St Louis est la capitale historique du Senegal dirons-nous, car en realite Dakar a été érigée en capitale officielle au lendemain de l’indépendance donc dans les années 1960. La ville se situe au nord de Dakar sur la côte, a la limite de la frontière avec la Mauritanie. St Louis a été bâti sur une ile, donc on peut y accéder par un pont construit début XIXe, et de par sa tipographie, tel un bras de terre s’avançant vers la mer, la ville est entourée d’une part par le fleuve Senegal, d’autre part par l’Océan Atlantique….autant dire que la pêche est une activite economique locale très lucrative! De plus c’est une très jolie ville en comparaison de Dakar, et même si les vestiges de l’architecture colonniale n’ont pas été bien entretenus, le centre est propre et très coloré!

Etant là-bas j’ai eu envie de me retrouver un peu avec la Nature (mon côté petite fleur exacerbée par le voyage sans doute) et je me suis rendu au Parc Du Djoudj. Situé à 70 km au Nord de St Louis, c’est en réalité la 3e réserve ornithologique au monde, de par la diversité des espèces qu’il abrite (plus de 330 espèces d’oiseaux) et sa population estimée à 3 millions de spécimens. Cormorans, flamants roses, pélicans, oiseaux serpents, ibis royaux, …sans parler des gazelles, phacopchères, chacals, varans et autres crocodiles qui accompagnent la danse. D’ailleurs l’aventure a bien commencé, car la route pour y accéder traverse des pistes à travers les champs environnants, et autant dire qu’il faut avoir des bons amortisseurs…et un bon chauffeur, car on a percuté de plein fouet un phacochère, et j’ai bien cru qu’on allait y passer, la voiture a fait une belle embardée et on a failli finir quelques mètres plus bas…mais tout est bien qui finit bien, Schumacher le chauffeur a évité le pire, par contre le pauvre phacochère était gravement blessé, et est allé mourir quelques mètres plus loin…triste scène, surtout quand on est une fan du Roi Lion et du célèbre Poumba avec son HakounaMatata mythique !! En plus on a du rendre des comptes au Général qui est responsable du Parc, comme c’est un site protégé , la mort d’un animal peut être sévèrement puni…heureusement il a été compréhensif, car emprisonnée en Afrique pour assassinat d’un sanglier sauvage sacré, j’aurai eu l’air c** !!

Passons l’anecdote du phacochère et continuons sur le Parc. Crée en 1971, il appartient au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1981. Il n’est ouvert que de novembre à mai car la plupart des espèces sont des oiseaux migrateurs, et sinon l’irrigation du fleuve dépend des cultures environnantes (surtout tomate et riz), donc en temps de saison de pluie l’accès est interdit.

Bref c’était une très belle journée que je vous ferai partager en images quand la technologie locale me le permettra……en tout cas paix à l’âme du phacochère, et spéciale dédicace à ma cousine bretonne qui avait percuté un sanglier avec sa Renault 5, ça impressione mais passé la peur du moment on culpabilise toujours pour le salut de la pauvre bête….quoique, si le sanglier était comestible j’avoue que l’idée m’aurai efleuré de le ramener à la maison pour un grand festin genre Astérix et Obélix sous l’arbre du village, après tout y’en a marre des fois de manger que du poisson !!

Advertisements

~ par anabarbera sur 12 avril 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :